Retour à la liste des sources

EFL : Enquête Famille et logements

Couples – Familles – Ménages

L’enquête Familles et logements permet de décrire plus en détail la diversité des situations familiales et, en particulier, de quantifier des situations minoritaires inaccessibles dans les enquêtes habituelles de taille réduite. Elle permet d’actualiser les analyses de la fécondité selon les générations ou l’origine sociodémographique et géographique.

Années : 2011
Producteur : Insee

Enquête Famille logement - 2011
L’enquête famille et logements de 2011 a été conçue dans le cadre d’un partenariat entre l’Insee, l’Institut National d’études démographiques (INED), la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) et la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF). Elle repose sur un échantillon de 360 000 adultes répondants et elle permet de décrire plus en détail la diversité des situations familiales, et, en particulier, de quantifier des situations minoritaires inaccessibles dans les enquêtes habituelles de taille plus réduite. Elle permettra d’actualiser les analyses de fécondité selon les générations, ou selon l’origine sociodémographique et géographique. Comme en 1999, elle permet de mettre en regard les informations sur trois générations familiales (grands-parents, parents, enfants). Elle aborde aussi le thème des gardes d’enfants. Elle intègre de nouveaux thèmes par rapport à l’enquête de 1999 : le pacte civil de solidarité (PACS), la vie en couple non cohabitant ou avec une personne de même sexe, les familles recomposées. Elle aborde également les thèmes de la multirésidence et du déploiement géographique des familles. La collecte s’est effectuée par dépôt-retrait d’un questionnaire de quatre pages par personne entrant dans le champ de l’enquête. Les questionnaires ont été remis en mains propres par les agents recenseurs en même temps que les documents habituels du recensement. Ils ont été récupérés dans les mêmes conditions. L’échantillon était d’environ 400 000 logements ordinaires à recenser. Le principe était d’interroger selon les zones de collecte tous les adultes de même sexe : donc soit tous les hommes, soit toutes les femmes d’au moins 18 ans en ménages ordinaires. La partie féminine étant au centre des analyses, le partage Hommes/Femmes a été fait dans un rapport d’environ un homme pour deux femmes. Au final, on a recueilli les réponses d’un peu plus de 121000 hommes et d’un peu plus de 238 000 femmes.