Back to the list of projects

Determinants and impacts of cross-border labor mobility

Université Savoie Mont Blanc - CHAMBERY - 2018

Le projet MOBTRAN s’intéresse aux mobilités transfrontalières de travail. Entre 1999 et 2016, le nombre de travailleurs frontaliers a augmenté de plus de 130% dans l’UE-15 (Eurostat, 2017). Plus particulièrement, la France est le pays avec le nombre de frontaliers le plus important au sein de l’Union Européenne. En effet, sur la même période (1999-2016) l’augmentation est de plus de 76% (Eurostat, 2017).

Ces faits stylisés soulèvent plusieurs questions, peu ou pas explorées jusque-là, que nous souhaitons aborder dans le projet. Dans un premier temps l’objectif est d’étudier quels sont les déterminants de la mobilité du travail en réalisant une comparaison entre deux zones frontalières : la Suisse et le Luxembourg. En effet, plus de la moitié des mobilités frontalières sont concentrées en direction de ces deux pays (INSEE, 2012). Dans un second temps, l’objectif du projet MOBTRAN est d’analyser les impacts économiques de la mobilité frontalière du travail sur les territoires concernés. Plus particulièrement le projet MOBTRAN s’attache à analyser l’effet des mobilités frontalières sur la concurrence à l’embauche. En effet, l’existence d’opportunités d’emploi importantes et parfois mieux rémunérées de l’autre côté de la frontière peut conduire à de fortes tensions dans les recrutements des firmes locales, en particulier pour les emplois qualifiés.