Back to the list of projects

Employment volatility in cities

Hautes Études Commerciales de Paris - JOUY-EN-JOSAS - 2021

Selon la typologie établie (Duranton et Puga, 2004), l’une des sources des économies d’agglomération sont “les économies d’appariement”, à savoir que les grandes villes constituent des bassins de main-d’oeuvre “plus épais”, à la fois en termes de taille (force d’agglomération à la Marshall 1920) et de diversité (Jacobs 1969). Dans un contexte de migration frictionnelle, les entreprises ayant des usines dans les grandes villes devraient trouver moins cher et plus rapide d’ajuster leur main-d’oeuvre face aux chocs, en particulier lorsque des complémentarités de compétences spécifiques sont nécessaires. Cette capacité d’ajustement (“churning”) devrait les aider à être plus productifs et à croître davantage que les entreprises du même secteur situées dans les petites villes. Dans ce projet, nous visons à établir des faits empiriques sur le roulement de la main-d’oeuvre des entreprises dans les villes en utilisant les données françaises DADS, et à mener une modélisation théorique.