Back to the list of projects

Temporal autonomy and how it is used : social and gender inequalities in reconciling work and leisure

Groupe des Écoles Nationales d'Économie et Statistique - PALAISEAU - 2019

La théorie économique standard postule que l’homo oeconomicus rationnel arbitre librement son temps entre travail et loisir, sur le seul critère de revenu. Si beaucoup de travaux sociologiques se sont intéressés aux déterminants sociaux de l’articulation entre temps de travail et temps de loisir, peu l’ont fait en prenant en compte la question de l’autonomie temporelle dans toute sa complexité. Ainsi, quelles possibilités ont les travailleurs d’agencer leur temps quotidien ? Et selon ces possibilités, quels agencements opèrent-ils, et sont-ils, de fait, source d’utilité ? Ce projet entend déconstruire “l’arbitrage” travail-loisir en le confrontant aux possibilités réelles des individus d’organiser leur temps. En combinant des méthodes d’analyse quantitative et des entretiens qualitatifs menés à partir du panel de l’enquête Conditions de travail, ce projet entend mettre au jour les inégalités d’autonomie temporelle et leurs conséquences objectives (les usages du temps) et subjectives (les rapports au temps) sur le quotidien des salariés. Ce travail permettra ainsi d’appréhender sous un nouvel angle les inégalités sociales produites par l’organisation du travail.