CROSSBING – Cross-border Integration : L’Effet de voisinage sur l’emploi au-delà de la frontière : l’examen luxembourgeois

Luxembourg Institute of Socio-Economic Research - ESCH-SUR-ALZETTE - 2017

Le Luxembourg offre un marché du travail particulièrement dynamique et aux conditions salariales avantageuses, attirant de fait nombre de navetteurs frontaliers ou de migrants (respectivement 44% de la force de travail et 45% de la population résidente, Statec 2014). De nombreux de travaux ont examiné les caractéristiques individuelles favorisant l’accès à un marché localisé de l’emploi, y inclus les travaux sur les migrants/navetteurs. L’examen des
effets de voisinage (« neighborhood network effect ») sur les perspectives d’emploi reste négligé, même si Bayer et al. (2008) ont montré sur base de données américaines (aire métropolitaine de Boston) qu’habiter un îlot donné augmentait de plus de 33% la probabilité de travailler au même endroit. Des échanges informels sur les opportunités d’emploi non toujours publiées, favorisés par les proximités socio-spatiales entre voisins, sont supposés et discutés dans la littérature, de même que la suggestion de candidats potentiels parmi ses voisins à un recruteur donné. Notre hypothèse est que l’importance de ces échanges soit encore plus marquée, dès lors qu’un accès à un marché du travail étranger est considéré. Différentes barrières à l’accès à ces marchés, usuellement mises en évidence dans la littérature, sont en effet à même d’être estompées, notamment par échanges informels de proximité.