Gouvernance et Missions

Le CASD est un groupement d’intérêt public rassemblant l’État représenté par INSEE, le GENES, le CNRS, l’École polytechnique et HEC Paris créé par arrêté interministériel du 29 décembre 2018.

Le GIP, à vocation industrielle et commerciale, a pour objet principal d’organiser et de mettre en œuvre des services d’accès sécurisé pour les données confidentielles à des fins non lucratives de recherche, d’étude, d’évaluation ou d’innovation, activités qualifiées de « services à la recherche », principalement publiques. Il a également pour mission de valoriser la technologie développée pour sécuriser l’accès aux données dans le secteur privé.

Les grandes orientations sont décidées par l’Assemblée Générale des membres composée de :

– Catherine Gaudy (Directrice générale du GENES), Présidente de l’Assemblée Générale

– Jean-Luc Tavernier, suppléant Renan Duthion (Insee)

– Fabrice Boudjaaba, suppléant Patrick Pintus (CNRS)

– Edouard Challe, suppléant Benoit Schmutz (École Polytechnique)

– Christophe Pérignon, suppléant Marc Vanhuele (HEC Paris)

Le Directeur du CASD,  Kamel Gadouche, assure le fonctionnement opérationnel du GIP. Il représente le GIP dans tous les actes de la vie civile.



Il est mis en place trois comités consultatifs :


Un Conseil Scientifique qui assiste l’Assemblée Générale et le Directeur en matière de prospective, d’innovation, d’éthique et de stratégie scientifique.

Un Comité des producteurs de données assiste l’Assemblée Générale et le Directeur sur les questions relatives aux conditions d’accès aux données, la documentation, l’archivage et la diffusion de l’information.

Un Comité de suivi de la politique de sécurité du système d’information assiste l’Assemblée Générale et le Directeur en matière de gouvernance de la sécurité du système d’information (Politique, organisation, mesures, évaluation, audits, amélioration continue).

Le groupement est chargé dans le cadre de ses missions de service à la recherche :

  • de mettre en œuvre des services sécurisés d’accès aux données confidentielles ;
  • de participer aux opérations d’appariement, d’anonymisation de données et à la constitution de bases de données ;
  • de participer à la documentation et à l’archivage des données confidentielles ;
  • participer aux séances du Comité du secret statistique et collaborer avec son secrétariat ;
  • d’animer la communauté d’utilisateurs autour des données confidentielles ;
  • de concourir à la certification des résultats de la recherche s’appuyant sur des données confidentielles ;
  • de participer au développement de l’accès aux données confidentielles au niveau national, au niveau européen et au niveau international en lien avec les autres dispositifs de mise à disposition de données ;

Le groupement est chargé dans le cadre de ses missions de valorisation, notamment auprès du secteur concurrentiel :

  • d’assurer conseil et expertise dans ses domaines de compétence auprès de l’État et d’autres entités françaises ou étrangères ;
  • de fournir des moyens ou des services de sécurisation dans ses domaines de compétence ;
  • de mettre à disposition la technologie de sécurisation d’accès aux données à des fins d’intérêt privé.

Téléchargez la conventions constitutive du groupement d’intérêt public dénommé « Centre d’accès sécurisé aux données » (CASD).

L’évolution de statut juridique réalisée en 2019 permettra au CASD de pérenniser le service, de développer les services à la recherche, de valoriser progressivement sa technologie auprès du secteur privé et d’assurer la maîtrise des coûts pour les chercheurs.

 

Les Missions

A l’interface entre les producteurs déposants de données et leurs utilisateurs, le CASD propose un équipement garantissant un accès hautement sécurisé aux données qui lui sont confiées.

Le CASD est un tiers de confiance pour la mise à disposition sécurisée des données et pour leurs appariements.

Les activités du CASD sont sous-tendues par 3 impératifs forts :


Garantir aux déposants de données un stockage, une mise à disposition et un usage de leurs données qui soient conformes aux termes des conventions et contrats passés avec eux et aux exigences de protection de la confidentialité de ces données

Maintenir une infrastructure et une qualité de service de haut niveau qui permettent un accès aux données dans de bonnes conditions pour les utilisateurs

Fournir un accès sécurisé et équitable aux utilisateurs de données accrédités, permettant des traitements et analyses pointus dans les meilleures conditions de travail

La poursuite de ces finalités demeure au cœur des démarches entreprises par le CASD afin d’accompagner au mieux les évolutions de son contexte – tant institutionnel, réglementaire que technique.