Retour à la liste des projets

Le rôle du remembrement dans la transformation structurelle de l’agriculture française

Fondation Jean-Jacques Lafont - Toulouse School of Economics - TOULOUSE - 2017

L’objectif de ce projet de recherches est de faire le bilan de l’impact du remembrement sur l’agriculture française. En redessinant complètement le parcellaire communal, le remembrement visait à réduire le morcellement des parcelles pour favoriser l’adoption du tracteur et la modernisation des exploitations agricoles. Entre 1942 et 2008, plus de 50% de la Surface Agricole Utile (SAU) française a été touchée par le remembrement. De manière concomitante, l’agriculture française a connu une transformation sans précédent. Entre 1955 et 1997, le nombre de tracteurs est passé de 0,3 millions à 1,3 millions, le rendement du blé de 18 à 69 quintaux à l’hectare, la taille des fermes de 15 à 44 hectares, le nombre d’exploitations de 2,3 à 0,7 millions et le nombre d’actifs travaillant dans l’agriculture de 27 à 4% de la population active.
Bien entendu, d’autres phénomènes que le remembrement ont pu jouer un rôle dans ces transformations. Pour isoler l’effet du remembrement, nous utilisons le fait qu’il a eu lieu de manière progressive dans l’espace et dans le temps. Nous comparons notamment l’évolution d’exploitations similaires (par exemple, situées dans le même canton ou la même région agricole), certaines localisées dans une commune ayant subi un remembrement et d’autres non.
Pour l’instant, nous disposons de la base de données de l’ensemble des remembrements effectués en France entre 1942 et 2008. Nous avons appareillé cette base avec les données communales de la taille moyenne des exploitations issues des recensements agricoles. Nous avons notamment numérisé les données du Recensement Général de l’Agriculture (RGA) de 1955. Nos résultats préliminaires montrent que, contre toute attente, le remembrement semble avoir suivi plutôt que précédé la transformation des exploitations. S’ils étaient confirmés, ces résultats pourraient avoir des répercussions pour les pays en développement faisant face au problème de morcellement parcellaire et envisageant des solutions similaires au remembrement. Nous collectons actuellement les données sur le nombre de tracteurs et de salariés agricoles au niveau communal à partir des RGA.