Retour à la liste des projets

Estimation des effets de la mondialisation sur les inégalités salariales et sur le développement des entreprises : une approche dynamique

Columbia University, Department of sociology - NEW YORK - 2014

Notre étude vise ainsi à estimer les dynamiques salariales au niveau des entreprises, selon leur performance, et en réponse à une mondialisation accrue. Elle se fonde sur un modèle que nous avons développé qui prédit justement que les augmentations des inégalités salariales qui résultent d’une libéralisation accrue sont amenées à se résorber en partie.
Indirectement les résultats empiriques de notre étude permettront d’éclairer le débat sur les mécanismes qui relient mondialisation et inégalités. D’un côté, la littérature met en avant un renforcement des appariements assortatifs entre entreprises et employés: en d’autres termes, la mondialisation pousserait les travailleurs les plus productifs à être employés par les entreprises les plus performantes et ces dernières à sélectionner les demandeurs d’emploi qui leur correspondent le mieux. Dans ces entreprises les travailleurs deviennent plus productifs encore qu’ils ne le seraient ailleurs car ils bénéficient d’un environnement plus performant. En renforçant la sélection des travailleurs la mondialisation accroît les inégalités entre les salaires des entreprises plus ou moins performantes. D’un autre côté, la littérature avance l’idée selon laquelle la mondialisation fait évoluer le partage de la valeur ajoutée en faveur des travailleurs dans les entreprises les plus performantes qui payaient déjà les plus hauts salaires. Notre modèle s’inscrit dans cette dernière lignée.