Performances des firmes multinationales et effets agrégés

Kiel Institute for the World Economy - KIEL - 2018

Au cours de la décennie passée, la Commission Européenne a régulièrement pointé du doigt l’existence d’excédents des comptes courants de certains pays de l’Union, notamment de l’Allemagne (mais également des Pays-Bas, du Danemark et de la Suède). Cette critique revêt l’idée qu’un excédent du compte courant ou de certains de ses éléments pourrait avoir un impact négatif sur le développement économique du pays concerné.
Ces excédents sont principalement dus à un déséquilibre de la balance commerciale et aux revenus nets des investissements directs étrangers (IDE). Alors que les conséquences micro- et macro-économiques d’un déséquilibre de la balance commerciale ont déjà été étudiées, les conséquences des IDE sur le développement économique des pays émetteurs et bénéficiaires fait encore débat.