Retour à la liste des sources

ECHP : Panel européen des ménages

Revenus – Niveaux de vie – Pouvoir d'achat

Il détaille les différentes sources de revenus perçus par chacun des membres du ménage. Il permet donc de construire des distributions pour tous les types de revenus et d’analyser la structure des revenus au sein d’un ménage, entre ses différents membres, qu’il s’agisse de revenus d’activité, de revenus du patrimoine, de retraites, de prestations sociales ou de transferts entre ménages.

Années : 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001
Producteur : Insee

Panel européen des ménages - 2001
Le panel a été conçu pour disposer d'une source communautaire unique et cohérente dans le domaine des revenus des personnes et des ménages avant et après la mise en place du marché intérieur. Les revenus constituent le noyau dur de l'enquête mais elle est aussi une enquête multidomaine permettant d'analyser les liens entre les revenus et d'autres thèmes comme les caractéristiques de la force de travail, l'éducation, le logement, la santé et les relations sociales. La "panelisation" des données permet d'étudier ces thèmes sous un aspect dynamique (changements intervenus au niveau des individus, analyse des transitions sur le marché du travail : école-emploi, emploi-retraite, chômage retraite, dynamique de la pauvreté et effet des différentes politiques sociales, conséquences sur les revenus et l'activité des modifications dans la composition du ménage - mariage, dissolution du couple, décès d'un conjoint, départ des enfants...). L'échantillon français de départ représentait environ 11 000 ménages. 7 344 d'entre eux ont accepté de répondre. Les ménages répondants comprenaient 18 915 individus, dont 14 524 adultes âgés de 17 ans ou plus. 14 330 adultes ont accepté de répondre. Les individus répondants n'étaient plus que 9218 lors de la vague 8 (2001). La version française du panel comprend un certain nombre de spécificités, notamment la modification du questionnaire communautaire et l'ajout d'enquêtes téléphoniques inter-vagues. Le questionnement français tient compte de la législation française en matière de protection sociale. Il adapte le contenu des documents d'enquête au mode de questionnement habituel des enquêtes ménages françaises afin de renforcer la complémentarité du panel et des autres enquêtes ménages en formulant les questions d'une manière comparable à ce qui existe dans les enquêtes spécifiques sur des thèmes du panel (enquêtes emploi, logement, conditions de vie ...). De plus, certaines parties du questionnaire individuel ont été renforcées afin de pouvoir exploiter le panel là où existent des manques d'information dans les enquêtes existantes (aspects de biographie et d'histoire du ménage, calendrier d'activités mensuel, suivi des chômeurs). Les enquêtes inter-vagues avaient pour objectif de limiter les effets de mémoire sur des variables facilement lissées par les enquêtés au bout d'un an (courtes périodes de chômage, de formation, de chômage partiel, de caractéristiques des offres d'emplois reçues par les chômeurs) et de repérer les déménagements et limiter l'usure du panel.L'année 2001 correspond à la 8éme et dernière année d'interrogation du panel européen, lancé en 1994.