Retour à la liste des sources

Références laitières : Références laitières par producteur et acheteur de lait de vache

Années : 2006-2007, 2005-2006, 2004-2005, 2003-2004, 2002-2003, 2001-2002, 2000-2001, 1999-2000, 1998-1999, 1997-1998, 1996-1997, 1995-1996
+

Producteur : Etablissement national des produits de l'agriculture et de la mer (FranceAgriMer)

De 1979 à 1981, les exportations communautaires de beurre, de butteroil et de poudres de lait ont atteint des niveaux record. En 1982 et 1983, la collecte a fortement augmenté du fait de la bonne tenue des marchés et d’une augmentation importante du prix du lait payé aux producteurs. Mais, au cours de ces deux dernières années, les exportations vers les pays tiers ont diminué considérablement, en particulier pour la poudre maigre. De ce fait, à la fin de l’année 1983, la Communauté économique européenne (CEE) s’est retrouvée à la tête d’un stock très important de poudre de lait écrémé et de beurre. Pour éviter de voir la collecte et les stocks augmenter sans limite, et entraîner une baisse drastique des prix, le Conseil de la Communauté a voté la mise en place d’un système de maîtrise de la production laitière en 1984. Ce nouveau mécanisme fixe un cadre général prévoyant d’emblée une répartition par Etat membre du « quota », appelé dans la règlementation communautaire « quantité globale garantie » et de très nombreuses modalités sont laissées au choix des Etats membres. Il a été introduit pour une durée de cinq campagnes à partir de 1984/1985, porté ensuite à huit campagnes, puis plusieurs fois prorogé jusqu’à la campagne 2014/2015. Les données des références laitières proviennent de l’enregistrement de ces quotas laitiers. Les données de livraison par producteur ne sont pas disponibles, seules les références laitières définies dans le cadre des quotas le sont.

Exemple de contenu des données pour Références laitières : Références laitières par producteur et acheteur de lait de vache