Retour à la liste des sources

TERUTI-LUCAS : Utilisation du territoire TERUTI-LUCAS

Agriculture - TERUTI

L’enquête d’utilisation du territoire TERUTI-LUCAS vise à :
– connaître annuellement les différentes catégories d’occupation et d’usage de l’ensemble du territoire (agricole, naturel et urbanisé), au niveau national, régional et départemental mais aussi à tout autre niveau défini géographiquement,
– suivre et quantifier les changements d’occupation et d’usage des sols et de la structure des paysages au fil du temps.

Années : 2005-2010, 2010-2014, Complément coordonnées 2006

Utilisation du territoire TERUTI-LUCAS - 2010-2014
Les progrès techniques en matière de numérisation des documents cartographiques et de géoréférencement des points ont incité à redéfinir l’échantillonnage des points Teruti, ainsi que la perspective de la mise en place de l’enquête européenne Lucas (Land Use/Cover Area frame statistical Survey) fondée sur les mêmes principes que Teruti (enquête aréolaire à deux degrés de tirage) ont incitait à procéder à une refonte en profondeur de Teruti qui permette une cohérence sur la nomenclature, la méthode d’observation et la conception de l’échantillon. L’enquête Teruti-Lucas poursuit quatre objectifs : - connaître annuellement les différentes catégories d’occupation et d’usage de l’ensemble du territoire (agricole, naturel et urbanisé), au niveau national, régional et départemental mais aussi à tout autre niveau défini géographiquement, - suivre et quantifier les changements d’occupation et d’usage des sols et de la structure des paysages au fil du temps, - constituer une source de données pour d’autres analyses et études, par exemple l’élaboration d’indicateurs agri-environnementaux ou d’indicateurs paysagers, - dans le cadre d’applications locales ou nationales, pouvoir étendre l’échantillon aussi bien au niveau du nombre de segments que du nombre de points par segments. Teruti-Lucas reprend les fonctionnalités de Teruti et s'en adjuge quelques autres : La population étudiée s'étend à la presque totalité du territoire national. Les deux seules restrictions concernent : la Guyane où seule la partie cartographiée doit être enquêtée (partie côtière essentiellement), Mayotte pour qui la méthode s'adapte mal à la faible taille de son territoire.