Retour à la liste des sources

ERFS : Enquête Revenus Fiscaux et Sociaux

Revenus – Niveaux de vie – Pouvoir d'achat

L’enquête revenus fiscaux et sociaux vise à analyser les revenus suivant des critères sociodémographiques usuels (catégorie socioprofessionnelle et âge des personnes composant le ménage, taille du ménage, activité de chaque individu etc.) et à mesurer le niveau de vie et la pauvreté monétaire des personnes. Elle remplace depuis 2005 l’enquête revenus fiscaux (ERF).

Années : 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017

Enquête Revenus Fiscaux et Sociaux - 2017
L'enquête "Revenus fiscaux et sociaux" (ERFS) s'inscrit dans une série d'enquêtes sur les revenus fiscaux qui démarre en 1956, se poursuit en 1962, 1965, 1970, 1975, 1979, 1984, avant de devenir annuelle à partir de 1996 avec l'enquête sur les revenus fiscaux (ERF) en vigueur jusqu'à 2004. A partir de 2005, l'ERFS s'appuie toujours sur les données de l'enquête emploi en continu appariées avec les données de déclarations de revenus, mais cette fois appariées également avec les données relatives aux prestations sociales. L'objectif de l'enquête est de mesurer le revenu économique dont les ménages ont disposé au cours d'une période pour consommer ou épargner. Elle permet plus précisément de s'intéresser : - au revenu disponible des ménages, - au niveau de vie des personnes qui les composent, - à la pauvreté monétaire des ménages, - aux revenus suivants les critères sociodémographiques usuels (catégorie socioprofessionnelle, âge de la personne de référence du ménage, taille du ménage, etc.) - aux revenus selon l'activité de chaque individu, sachant que l'enquête précise la manière dont se cumulent les divers types de revenus perçus par chaque membre du ménage. Le champ couvert est celui des ménages dits "ordinaires" résidants en France métropolitaine. Sont donc exclues les personnes vivant en collectivité (maisons de retraite, communautés religieuses, cités universitaires, prisons, etc.) ainsi que les personnes les plus en difficultés, celles vivant en logement précaire (foyers de travailleurs, etc.) et les personnes sans domicile.

Informations

Il existe une version de ces données disponible à l'Adisp (Quetelet-Progedo Diffusion) dans laquelle des données plus détaillées ne figurent pas.